Engagées ensemble depuis 90 ans!

Rendez-vous avec l'agriculture indigène le 12 juin prochain !

L’initiative sur l’élevage intensif est inutile!

La 91e assemblée des déléguées de l’USPF a eu lieu sous le signe des 90 ans de l’association. Cet anniversaire a été célébré avec une table ronde réunissant présidentes d’honneur et femmes émérites de l’association. Une brochure commémorative publiée pour l’occasion rappelle les points forts de son histoire et honore les succès obtenus. Les déléguées ont accepté une révision des statuts, ainsi que les autres points de l’ordre du jour. Une nouvelle représentante de la région de la Suisse orientale a été nommée au comité.
 

Le dimanche 12 juin 2022, pas moins de 90 familles paysannes au total donneront un aperçu de leur exploitation et de l’agriculture à l’occasion de la Journée portes ouvertes à la ferme. C’est la troisième fois que la population est invitée à cet événement. Au cours de la journée, paysannes et paysans présenteront leur étable, leurs animaux ou leurs cultures, et dévoileront tout le travail que recèlent les aliments indigènes. Aucune inscription n’est requise.

Les normes que demande l’initiative existent déjà à travers l’offre en produits bio et différents labels allant plus loin que les normes légales en matière de bien-être animal. Quiconque cherche des produits d’origine animale répondant à ces normes peut déjà les trouver aujourd’hui dans le commerce. L’initiative sur l’élevage intensif est donc inutile. En l’acceptant, on signifierait la fin de la liberté de choix, car il n’y aurait plus de différenciation possible pour les modes de production et les labels.

À l’heure actuelle, la Suisse dépend déjà énormément de l’étranger pour nourrir sa population. En cas d’acceptation de l’initiative, les importations exploseraient, en particulier pour la viande de volaille, les œufs et la viande de porc.

SHOPP SUISSE

De grandes parts du commerce et de l’industrie suisses ont fortement souffert de la crise du coronavirus et du confinement qui y est lié. Avec la population suisse, nous nous engageons pour que notre commerce de détail, l’industrie et notre agriculture restent, à l’avenir aussi, des lieux de rencontre importants permettant d’animer nos villes tout comme nos communes.

La petite Suisse a beaucoup à offrir: parfois, il faut une crise pour réapprendre à apprécier ce que l’on a dans son propre pays. Chaque jour, bon nombre de personnes travaillent à ce que des produits et prestations variés soient proposés avec des exigences de qualité élevées. Montrez votre estime envers nous et achetez local, régional et national.

Au service de l’agriculture,
à l’écoute des paysans

www.agrimage.ch (Ysaline  Charrière)